Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:30

Crise – Tripatouillage tout azimut         

Dans la perspective de la fin de l’olympiade, les présidents des fédérations en mal de bilan sportif probant, multiplient des subterfuges pour se maintenir. Tailler les textes sur mesures et mener une chasse aux sorcières aux potentiels rivaux. La Fécatae en est un exemple patent.

 

Le 30 juin 2012, le président de la Fédération Camerounaise de Taekwendo (Fécatae) a tenue une assemblée générale extraordinaire consacrée à la modification des textes. Il ne fait aucun doute que les textes de la Fécatae sont truffés de manquements, mieux sont anachroniques. On est à se demander comment a-t-il été possible qu’avec une telle mouture, les services compétents (Juridiques et de Sports de Haut niveau) aient pu les valider et conduire le ministre de l’époque à délivrer un agrément. On ne peut aller chercher  une telle forfaiture que dans des bisbilles, corruptions et collusions d’intérêts. Avec aux instances dirigeantes de cette fédération des cadres du ministère des sports et de l’éducation physique. A l’instar du : - 1er vice-président, Ntede Tsanga ; - 2è Vice-président Chekumo Kamgo Blaise ; - et  Secrétaire général démissionnaire et membre du Conseil d’administration, Evélé Malik Atour.

Seulement, cette session extraordinaire consacrée à l’amendement des textes ne s’est pas appesantie à corriger les manquements notoirement observés, ou à les arrimer à la nouvelle loi de 2011/018 du 15 juillet 2011 Relative à l’Organisation et à la promotion des activités  physiques et  sportives. Mais à tailler les textes à la mesure du président Edouard Tchoquessi Makombé. Afin que ce dernier contrôle son électorat et s’assure d’une réélection en décembre 2012. Notamment en lui donnant la latitude de désigner les représentants des corps des métiers, des clubs fictifs et des ligues régionales inactives. Mal lui en a pris, puisque la tenue de cette session a été émaillée de plusieurs entorses des textes de la Fécatae et des lois régissant le mouvement sportif au Cameroun. Toute chose qui invalide cette Ag extraordinaire et par ricochet les résolutions prises. A l’instar du respect de la procédure des convocations.

 

Violations notoires

L’article 27 stipule que «les convocations à une session extraordinaire de l’Assemblée Générale doivent être notifiées sur décharge à tous les membres de ladite assemblée huit (08) jours au moins avant la date prévue.» De même, «l’ordre du jour de la session extraordinaire qui ne peut en aucun cas être modifié doit être transmis aux membres dans les mêmes délais.» Curieusement c’est le secrétaire général démissionnaire, Evélé Malik Atour qui a envoyé des convocations par Sms. Ainsi sur les 53 membres habilités à prendre par aux Ag, cette session extraordinaire n’a pu réunir que 17 personnes, parmi lesquelles étaient présentes dont trois personnes non habilités à prendre part aux Ag : - Dadack Tchoutezo Albert, - Jou Bruno - et Wam Mandeng Patrice. Par ailleurs,  aucun commissaire du gouvernement n’a assisté à cette session comme l’exige les textes. Pas faute d’avoir été sollicité, puisque le Secrétaire Général de la Fecatae a bien déposé la demande auprès des services compétentes du Ministère des sports et de l’Education physique (Minsep) en date du 11 Juin 2012, seulement, celle-ci n’était pas accompagné de  la copie du projet d’amendements des textes. Ce qui justifie la non-présence d’un représentant du Minsep apprend-on dans ce département ministériel pour ne pas cautionner cette mascarade.

Pis encore, aucun pratiquant de la Fécatae peut se prémunir de la qualité de membre à ce jour au regard de ce que prescrit l’article 11 des statuts. Puisque depuis 2009, les membres du Bureau Directeur, les clubs et la plupart des pratiquants ne sont pas à jour de leurs frais de licences, d’affiliations et des cotisations. Certaines indiscrétions font état de ce qu’il n’y aurait pas plus de 20 licenciés répertoriés au Cameroun en ce jour. Selon les dispositions du règlement intérieur, après le 31 mars de chaque année, tout membre n’étant pas à jour de ses cotisations est considéré comme démissionnaire. Bien plus, la loi de 2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’Organisation et à la promotion des activités  physiques et  sportives, a été «outrageusement» violée, à en croire l’Association nationale des pratiquants du Taekwendo. Puisqu’en son article 46, il interdit le cumul entre les fonctions administratives au sein du Ministère chargé des Sports et les fonctions électives ou exécutives au sein des fédérations sportives civiles. Or, la présence de : Evélé Malik, Sg démissionnaire depuis février  2011 de la Fecatae et  actuel Inspecteur N°2  de  Pédagogie  au Minsep, qui é été président de séance, en sa qualité de membre du Conseil d’d’Administration ; Ntede Tsanga, 1er Vice président, membre du CA  et  actuel Délégué départemental d’Eps de Ngoumou ; Chekumo Kamgo Blaise, 2eme vice-président, Président de la Ligue régionale Taekwendo de l’Ouest et  actuellement  cadre de la   Délégation régionale d’Eps de l’Ouest est ni plus qu’une violation de cette loi. Et par conséquence expose à de sanctions prévues par les articles 93 et 94

André Som

 

Encadré

Descente aux enfers

Sur un plan purement sportif, la Fécatae est en hibernation depuis 2005 après avoir connu des moments de gloire. Les faits parlent d’eux-mêmes. Le Cameroun n’a pu qualifier aucun athlète pour les Jeux olympiques de Londres 2012. La Fécatae n’a pas participé aux Championnats du monde de Taekwendo que la côte d’Ivoire à abrité au mois de juin dernier. En mars dernier, elle a désigné  in extrémiste 13 athlètes dans la délégation camerounaise aux Jeux africains de Maputo, sans aucune préparation et sans aucune sélection. Ce qui a déteint sur les résultats, très médiocres en revenant de cette expédition bredouille. Les Jeux d’Afrique Centrale de Taekwendo qui se sont déroulés à Yaoundé, le Cameroun a occupé une piètre 3è place au classement général. Cela traduit le dysfonctionnement qui est observé au niveau de l’encadrement technique de la Fécatae, avec la suspension du Dtn, Wilfrid Eteki depuis 2005 et sa réhabilitation à quelques semaines du départ pour Maputo. Pis encore les entraineurs nationaux nommés n’ont pas la compétence requise. C’est la seule Fédération de sport de combat où les entraineurs nationaux ont des grades en déca de la ceinture noire et même de plusieurs athlètes. Une situation qui vient remettre en question de la passation de grade au sein de la Fécatae.

S’il est vrai que les lois en vigueurs reconnaissent aux fédérations sportives de participer à l’exécution d’une mission de service public. A ce titre, elles sont chargées de : - la délivrance des licences, titres, grades, médailles et diplômes fédéraux conformément à la  règlementation en vigueur. Il n’en démeure pas moins vrai qu’elles veillent à l’application des règles édictées par le comité National Olympique et Sportif du Cameroun, par le Comité National Paralympique Camerounais et les organismes internationaux auxquels elles sont affiliées. A cet effet, on ne comprend pas que la Fécatae affilié à la WTF (World Taekwondo Federation) et à la AFTU ( African Taekwondo union) depuis 2002, ne se conforme pas aux normes de ces organismes qui ont en charge de régir les passages de grade. Le président de la Fécatae se permet ainsi de signer des grades et délivrer des diplômes à des athlètes sans se conformer au Kukkiwon, structure chargé au sein de la WTF de gérer les grades et la délivrance des diplômes équivalents. Auquel cas les coupables s’exposent aux sanctions prévues par l’article 19 du Kukkiwon. «Si l’une des violations suivantes est commise, le coupable devra être sanctionné par une expulsion, une suppression de certificats de Dan   et/ou une suspension de son titre de membre : - Altération ou disqualification de certificat de Dan - Examen de ceinture Noire fait par un personne non autorisée ; - Emettre des diplômes ou certificats  de ceinture Noire au nom de l’instructeur ou d’une fédération.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Njognath - dans Autres Sports
commenter cet article

commentaires

Dans L'île De Njog

  • : L' île de la tentation de Njognath
  • L' île de la tentation de Njognath
  • : La vie c'est savoir partager, j'essaie de partager avec vous ce que je sais mieux faire. Ma passion, le journalisme. J'attends vos commentaires pour annimer cet espace d'échanges et d'informations. Je ferai des efforts pour l'améliorer au jour le jour. Votre motivation sera mon leitmotiv
  • Contact

Recherche

Archives