Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:43

Résultats – Les bons chiffres de la Snh          

Au moment où plane la menace d’une augmentation du prix du carburant à la pompe, la grande interrogation porte sur la gouvernance de des recettes produites par la rente pétrolière depuis 1977, année du démarrage de la production au Cameroun.

 

Dans un communiqué sanctionnant les travaux du Conseil d’administration du 5 juin 2012, le président du Conseil d'administration de la Snh, Ferdinand Ngoh Ngoh, par ailleurs Secrétaire général de la présidence de la République, nous donne les bonnes performances de l’entreprise au cours du premier semestre de 2012. « Le transfert opéré au Trésor public  au titre de la contribution de la Snh au budget 2012 de l'Etat est de 156,03 milliards de Fcfa sur une prévision initiale de 128,69 milliards de Fcfa.» Et L’Administrateur-Directeur Général de la Snh, Adolphe Moudiki, s’est réjoui des bons résultats enregistrés par l’Entreprise en 2011. Les investissements pétroliers ont atteint le niveau record de 724,672 millions Usa (environ 332, 336 milliards Fcfa). Résultat qu’il a reconnu obtenir «dans un environnement international marqué par un niveau soutenu des cours du pétrole brut, qui a profité aux bruts vendus par la Snh». De janvier à avril, apprend-on du compte rendu du Conseil d’administration, le prix moyen de vente des pétroles bruts concernés a enregistré une hausse de 15,10 dollars par baril (environ 5352 F) par rapport au premier semestre 2011.

Le déclin naturel de la  production pétrolière a été considérablement freiné. Le prix de vente des bruts camerounais a connu une hausse de 38,48%. Les transferts à l’Etat, établis à 572,674 milliards Fcfa, ont progressé de 36,3%; et des avancées majeures ont été enregistrées dans les projets gaziers. Ces bons résultats donnent la mesure des défis de 2012, année qui devrait marquer l’entrée du Cameroun dans le cercle des pays producteurs de gaz. Cette augmentation de 14,34% a permis de vendre le baril à 120,60 dollars l’unité (quelque 63213 F). Pendant la même période envisagée ci-haut, la production nationale de pétrole brut a enregistré une hausse de 10,32% par rapport [aux six premiers mois de 2011, en raison de la réouverture de puits fermés sur deux zones de production au large de la côte atlantique.Par ailleurs, l’année en cours a permis à la Snh de poursuivre ses actions de promotion et de valorisation du pétrole et du gaz naturel. Pour le pétrole, il s’agit notamment du contrat de partage de production signé avec Kosmos Energy sur le bloc Fako qui s’étend entre les bassins de Douala/Kribi-Campo et Rio Del Rey. Le puits foré par l’opérateur Glencore dans le même Rio Del Rey est à inscrire dans ce registre. Quant au gaz, la Snh se satisfait des progrès enregistrés dans trois projets dits phares. Pour obtenir du gaz naturel liquéfié à Kribi, une étude d’impact environnemental et social a été lancée. Des consultants pour construire une tour météo recrutés. Un gazoduc de 18 km qui servira à la centrale électrique de la Kribi Power Development Corporation (Kpdc) est en cours de construction. Pareillement, l’étude de préfaisabilité de l’usine d’engrais chimiques de Limbé a été finalisée.

Seulement selon des experts en analyse pétrolière, «la bonne performance annoncée par le Conseil d’Administration de la Snh, reste difficile à apprécier, en raison de ce que le grand public ne possède aucune donnée sur le tableau des opérations de l’Etat (Tope) du Cameroun, pour l’année 2012. C’est sur cette base là que sont transférées les recettes issues de la vente de pétrole par la Snh chaque mois. De manière globale, pour déterminer la part d’argent que la Snh doit reverser au trésor public, on procède à la soustraction sur les produits de la vente de ses parts, des différentes dépenses effectuées au cours de l’exercice.» Il apparait que pour le premier trimestre 2012, les dépenses associatives, qui représentent un ensemble d’engagements qu’elle prend, ont atteint selon des statistiques présentes sur son site internet, près de 55,8 milliards de Fcfa. A ces dépenses, il faut ajouter les dépenses de fonctionnement de 6, 7 milliards de Fcfa pour un total de près de 63,7 milliards de Fcfa. Logiquement avec des ventes ayant été d’un peu plus de 160 milliards de Fcfa, les recettes brutes reversées à l’Etat et issues de la vente du pétrole camerounais devraient être de l’ordre de 97, 5 milliards, un chiffre qui n’est pas loin de ceux présentés par l’entreprise sur son site internet (97, 542 milliards de Fcfa)

Sur la base de cette démonstration deux interrogations s’interposent. « Comment la Snh est parvenue à combler le montant des recettes publié sur son site internet, pour le porter à près de 156 milliards de Fcfa, soit une augmentation de près de 60 milliards de Fcfa ? » Le communiqué du Conseil d’Administration n’apporte pas de réponse à cette question. «En l’absence de réponse officielle sur ce premier aspect, l’analyse logique entraine vers deux types de possibilités. La première est que le communiqué final du Conseil d’Administration a pu prendre en compte les ventes effectuées pour le compte du mois d’avril 2012, ce qui n’est pas conforme à la procédure. L’autre explication peut aussi être que la Snh en plus des recettes issues de la vente de ses parts de production pétrolière, a ajouté celui des autres sources de recettes qu’elle reverse au trésor public.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Njognath - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Dans L'île De Njog

  • : L' île de la tentation de Njognath
  • L' île de la tentation de Njognath
  • : La vie c'est savoir partager, j'essaie de partager avec vous ce que je sais mieux faire. Ma passion, le journalisme. J'attends vos commentaires pour annimer cet espace d'échanges et d'informations. Je ferai des efforts pour l'améliorer au jour le jour. Votre motivation sera mon leitmotiv
  • Contact

Recherche

Archives