Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 15:30

Boumnyebel - Accidents de la circulation          

La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) a saisi le 14 juillet 2012 le Premier Ministre pour dénoncer les actes maffieux des éléments de la gendarmerie de Boumnyebel et en appelle à leur arrestation immédiate.

 

Alors que de nombreuses organisations telles que Securoute mènent des campagnes pour sensibiliser les populations et mettre fin aux accidents de la circulation, les éléments de la gendarmerie de Boumnyebel censés protéger les individus n’en ont rien à foutre. Pour preuve ? A en croire Shanda Tonme, président de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) ces derniers sont cause des accidents de la circulation qui sont légion à cette localité. Car loin de faire le devoir régalien qui est le leur, les hommes en tenue incriminés n’ont d’yeux que pour l’argent extorqué aux usagers. Tout part d’un accident de la circulation survenu à ce lieu dans la matinée du jeudi le 12 juillet 2012. « Nous avons été témoin oculaire, à 6h30 du matin, d’un grave accident au lieu dit Boumnyebel à cent mètres après le payage dans le sens Douala-Yaoundé, dont en est résulté cinq morts et de nombreux blessés graves », témoigne Shanda Tonme qui ajoute par ailleurs : « cet accident a été occasionné par l’immobilisation des deux côtés de la voie, de plusieurs véhicules de tout type, forcés par les gendarmes qui agissent en coupeurs de route pour extorquer de l’argent aux conducteurs ».

Une attitude que ne supportent pas les membres de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination, qui estime que depuis une dizaine d’années, cette pratique évoqué supra est de mise. Trente quatre correspondances ont été adressées au Premier Ministre pour attirer l’attention de l’autorité sur ce comportement mécréant des hommes en tenue qui malheureusement coûte la vie de nombreuses personnes au quotidien.« Nous souhaitons que le Premier Ministre, au nom de la vérité, de la sécurité, de la vie et de l’exigence d’ordre et de paix, recommande d’instruire l’interpellation, le jugement et le châtiment dans les délais les plus courts, des éléments de la gendarmerie motorisée de Boumnyebel. Il faudrait ensuite, prendre la décision irrévocable, de dissoudre ce corps définitivement car la côte d’alerte est dépassée depuis trop longtemps », observe non sans fureur le président du Comicodi soucieux de la sécurité des personnes et des biens sur les axes routiers. Pour son équipe et lui, il devient une nécessité de rappeler aux gendarmes pointés du doigt leurs devoirs premiers et de mettre fin à la récréation.

Surtout que de Douala à Bafoussam, soutient Shanda Tonme, on peut compter jusqu’à cent postes d’extorsion des fonds. Pareil pour tous les axes du pays. « Sommes-nous un pays occupé par des voyous en tenues officielles qui s’enrichissent impunément sur les routes et secrètent des morts? Il n’y a plus aucune excuse pour justifier ces herses qui donnent l’image d’une société de barbares, de brutaux et de délinquants congénitaux », s’indigne le responsable du Comicodi qui a également attiré l’attention du Secrétaire général à la Présidence de la République (Sg/Pr), du Secrétariat d’Etat à la Défense (Sed), du Délégué général à la sûreté nationale ainsi que celui des Relations Extérieures. Par ailleurs, indiquons que la Commission indépendante contre la discrimination et la corruption est une organisation humanitaire non gouvernementale, apolitique et non mercantile de droit camerounais fondée en 2003. Elle est née de la conviction selon laquelle la quasi-totalité des problèmes de l’humanité prennent leurs sources dans les deux fléaux importants que sont la discrimination et la corruption.

Elle a une vocation universelle et est ouverte à toutes les volontés, aux contributions de toute nature et à toutes les suggestions pour poursuivre ses objectifs. La Commission publie un rapport d’activité annuel qui est une compilation de toutes ses correspondances et interventions. Son fondateur, Jean Claude Shanda Tonme est docteur en droit international formé en France et aux Etats-Unis, diplomate de carrière, professeur de relations internationales et conseiller juridique de nombreuses organisations humanitaires de premier plan dans le monde. Son parcours, depuis l’expérience de clandestin débarqué en Europe sans papiers au milieu des années 1970 après un dangereux périple à travers le désert du Sahara, témoigne de sa ferme détermination à réussir et à se hisser au sommet pour faire entendre la voix des sans voix, de tous ces enfants et de toutes ces personnes désespérées à la recherche du bonheur.

Linda Mbiapa

Partager cet article

Repost 0
Published by Njognath - dans Société
commenter cet article

commentaires

Dans L'île De Njog

  • : L' île de la tentation de Njognath
  • L' île de la tentation de Njognath
  • : La vie c'est savoir partager, j'essaie de partager avec vous ce que je sais mieux faire. Ma passion, le journalisme. J'attends vos commentaires pour annimer cet espace d'échanges et d'informations. Je ferai des efforts pour l'améliorer au jour le jour. Votre motivation sera mon leitmotiv
  • Contact

Recherche

Archives