Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:04

Entreprise – Préparatif du décollage                  

Pour son vol inaugural annoncé pour le 28 mars 2011, l’équipe dirigeante de la Cameroon Airline corporation multiplie les manœuvres préparatoires afin de rassurer les Camerounais que le pari sera tenu.

 

Une cérémonie de présentation du nouvel habillage de la Cameroon Airline Corporation (Camair-Co) a été organisée le jeudi 24 février 2011 à Douala. Elle était dirigée par le Directeur général, Alex Van  Elk. Une manifestation qui a fait courir de nombreuses personnalités de la capitale économique. Preuve s’il en était encore nécessaire pour démontrer à quel point les Camerounais ont hâte de voir démarrer les vols de la compagnie aérienne nationale. Une question de fierté patriotique. Et pour cause les Camerounais ne se sont jamais remis de la fermeture de la Cameroon Airline (Camair), la première compagnie aérienne nationale en 2004. Et des atermoiements qui ont grippé tous les efforts déployés par l’Etat pour faire démarrer la Camair-Co, créée par décret présidentiel N°2006/293 du 11 septembre 2006, des cendres de l’ancienne Camair.

Le logo de la Camair Co est le lifting de l’ancien logo de la Camair. Simplement l’étoile jaune empruntée à celui flanqué sur le drapeau national qui était placée en intersection de l’anneau rouge est cette fois agrandie au même endroit et mis en perspective sans pour autant créer une rupture sur l’anneau. Mais plutôt mise en premier plan avec une surluminescence du jaune. Ce qui fait dire à Alex Van Elk que ce jour marque «la naissance d’une étoile.» Et le slogan de Camair-Co ne va pas chercher loin : «Camair-Co, l’étoile du Cameroun.» De même l’habillage des avions de l’entreprise a connu un nouveau design. Avec l’aile arrière de l’avion peint dans sa partie supérieure en vert et dans sa partie inférieure en jaune et rouge. Ainsi, même la tenue du personnel naviguant féminin est de couleur jaune dans son costume accompagné d’un corsage vert. Une volonté de marquer la rupture.

 

Ambitions

Le Directeur général de Camair-Co, place cette rupture dans la mission que lui a assignée le chef de l’Etat. Celle de mettre cette nouvelle compagnie aérienne nationale aux standards internationaux. «Notre mission est d'établir avec cette compagnie, une génération nouvelle, offrant des produits de qualité supérieure, appuyée par une organisation très performante, qui brille dans la sécurité, le service à la clientèle et la gestion financière.» Car lors de la cérémonie d’installation du directeur général et directeur général adjoint, le ministre d’Etat, ministre des Transports, Bello Bouba Maïgari, prescrivaient à la direction générale d’«adapter des méthodes de travail répondant aux exigences du marché. L’heure étant à l’action pour faire de la Camair Co une compagnie durable, rentable, solide, afin de trouver sa place dans ce contexte de grande complexité.» Conscient de ce que les Camerounais regardent l’équipe managériale avec intérêt et espoir. Avant de poursuivre : «Donnez aux Camerounais l’occasion d’oublier le triste épisode de la défunte Camair.»  

Et à cet effet, Alex Van Elk n’a cessé de donner des gages de garantie. En plaçant dans sa vision, sa détermination de faire de Camair-Co «la compagnie aérienne de choix pour les camerounais et les voyageurs internationaux.» Notamment en offrant sécurité, fiabilité et connectivité, le tout accompagné par une inébranlable qualité du service, mais aussi par des prix concurrentiels pour une rentabilité soutenue. chiffre plafond de 450. Avec une majorité importante de Camerounais et une expertise internationale. A l’instar des cadres étrangers qui compose de l’équipe dirigeante et des experts de Lufthansa qui accompagnent Camair-Co dans la maintenance technique. Et le représentant de Lufthansa de s’inscrire dans la perspective de travailler avec des techniciens camerounais dans l’optique d’un transfert de technologie afin que dans deux ans, la Camair-Co soit autonome dans la gestion de sa maintenance.

Barthélemy Nzock

 

Encadré

Plan de décollage

En somme, le Dg de Camir-Co va prendre l’engagement d’une transparence dans la gestion. Seul hic, il s’est refusé de donner le montant que l’Etat du Cameroun a engagé pour mettre à flot cette nouvelle compagnie. Il a tout simplement affirmé que son équipe et lui ont présenté un plan de développement (Business plan) sur cinq ans et cela a été validé au sommet de l’Etat. On apprendra à l’occasion qu’à son décollage le 28 mars prochain, Camair-Co va démarrer avec deux avions : un Boeing 737-3000 et un Boeing 737-700 respectivement de 210 et 130 places. Ils vont desservir pour ce début sur le plan local les villes de : Douala, Yaoundé, Garoua et Maroua. Respectivement douze, six et trois fois par semaine. Sur le plan sous régional, le Tchad, pour une fréquence de trois fois par semaine. Pour les vols de distances moyennes, douze pays vont être desservis. Sur le plan international, la seule ligne desservie est Douala-Yaoundé-Paris, pour une fréquence de cinq fois par semaine. Et dans un futur proche, vont s’ajouter les destinations de Dubaï, Chine et Johannesburg.

Partager cet article

Repost 0
Published by Njognath - dans Société
commenter cet article

commentaires