Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:04

Université de Douala  


 

L’ex recteur de l’Université de Douala s’est rendu coupable de certains actes crapuleux dont il a été auteur et a fait la paix avec sa conscience mercredi le 4 juillet 2012 à l’occasion de l’installation de son successeur dans cette institution.

 

« Je quitte l’Université comme responsable, alors je dis merci à tous mes collaborateurs sans lesquels je n’aurais pas pu apporter ma modeste contribution. Je voudrais qu’il fasse de même avec le Pr Dieudonné Oyono. J’ai pu causer du tort aux gens soit par mes paroles soit par mes décisions administratives durant mon séjour à l’Université de Douala. Je leur demande pardon. L’occasion y sied ». Ainsi s’est exprimé Bruno Bekolo Ebe, ancien recteur de l’Université de Douala. C’était mercredi le 4 juillet 2012 dans l’amphithéâtre Georges Walter Ngango sis au campus de Ndogbong. En présence du Professeur Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur et de nombreuses autres personnalités venues à la cérémonie d’installation du nouveau recteur de ladite institution, Pr Dieudonné Oyono. Après son mea culpa, Bruno Bekolo Ebe récemment limogé, a indiqué qu’il continuera à dispenser des cours à ses étudiants de Doctorat et aux jeunes assistants. Il les a rassurés sur sa volonté de poursuivre ce qu’il a commencé. Bref de poursuivre sa vocation, celle de dispenser des cours aux nécessiteux. C’est sous une salve d’applaudissements que les concernés ont accueilli la nouvelle tout en saluant l’arrivée du nouveau recteur Pr Dieudonné Oyono. Celui-là même qui sans doute pourra sauver les étudiants en quête de notes et rehausser l’image de l’Université de Douala ternie par divers maux.

 

Les défis qui attendent le nouveau recteur

Nommé recteur de l’université de Douala le vendredi 29 juin 2012 par décret présidentiel, le nouveau homme fort de l’Université de la capitale économique du  Cameroun n’aura pas la tâche facile eu égard à l’ampleur des problèmes qui prévalent actuellement dans l’institut. L’absence de l’électricité, l’insuffisance des salles de classe et des enseignants, la fraude, la vétusté et l’état piteux des logements des étudiants et le non aboutissement des requêtes sont autant de points sur lesquels le nouveau dirigeant devra se pencher. Conscient de cela et fort des missions à lui assignées par le ministre de l’Enseignement supérieur (pérenniser la régularité permanente des cours, promouvoir la formation en alternance avec les entreprises…), Pr Dieudonné Oyono rassure que les solutions vont être trouvées à tous les problèmes supra. « Je pense que le ministre de l’enseignement supérieur a tracé ma lettre de mission mais ce que je peux dire à titre personnel, c’est que je vais travailler sous le signe du dialogue et de la collaboration. Je lance un appel à toutes les associations d’étudiants pour leur dire que nous allons nous rencontrer et que pendant mon mandat ma porte leur sera toute ouverte », souligne t-il. Et d’ajouter : «  je suis persuadé que quand les gens se parlent, ils trouvent des solutions ensemble. C’est à l’Unesco que l’on disait que c’est dans le cœur des hommes que naissent les guerres et que c’est de là également que vient la paix ». Coordonnateur du Programme national de gouvernance pendant 11 ans, Pr Dieudonné Oyono affirme qu’en tant que tel et tout en se conformant aux textes de la République, il va « donner l’impulsion, faciliter et réguler. C’est le rôle d’un coordonnateur et cela ne peut se faire que dans le cadre d’un partenariat avec tout le monde. Je vais voir tous ceux qui ont des problèmes. Avec les collaborateurs, nous allons trouver des solutions de façon concertée puisque c’est comme cela que j’ai toujours eu à travailler jusqu’ici ».

Linda Mbiapa 

Encadré

Des étudiants heureux de la destitution de Bruno Bekolo Ebe

Bruno Bekolo Ebe, Recteur de l’Université de Douala, Jean Tabi Manga, Recteur de l’université de Yaounde II et Vincent Titanji, le Vice Chancelor de l’Université de Buea viennent d’être limogés par le Président de la République du Cameroun, Paul Biya. Le décret présidentiel qui donne l’information a été lu au journal parlé radio de la Crtv à 13h le vendredi 29 juin 2012. Les deux premiers, plus anciens chefs des institutions universitaires publiques viennent ainsi d’être révoqués. Parlant de Bruno Bekolo Ebe, il a été Recteur de l’Université de Yaoundé II pendant 5 ans et durant les 9 autres années, il a été aux commandes de l’Université de Douala. Les autres et lui ont été mis en cause par des missions de contrôle des inspecteurs d’Etat. La gestion de l’Université de Douala par l’ancien recteur a été tellement contestée que son limogeage fait la fierté de la plupart des étudiants. « Il a fait tellement de mauvaises choses à la jeunesse camerounaise. Ce monsieur mérite plus que le limogeage. Qu’il se souvienne des diplômés de l'Iric à qui il a refusé la reconnaissance du droit d'accès à la fonction publique », observe Roméo, universitaire. Et son ami Landry de poursuivre : « Pourquoi avoir attendu tellement longtemps pour prendre cette décision honorable pour la République. Voila des intellectuels du ventre qui ont consacré toute leur énergie à voler en chantant les louanges du Rdpc. Des chantres scélérats et adeptes du Parti Etat ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Njognath - dans Société
commenter cet article

commentaires

Dans L'île De Njog

  • : L' île de la tentation de Njognath
  • L' île de la tentation de Njognath
  • : La vie c'est savoir partager, j'essaie de partager avec vous ce que je sais mieux faire. Ma passion, le journalisme. J'attends vos commentaires pour annimer cet espace d'échanges et d'informations. Je ferai des efforts pour l'améliorer au jour le jour. Votre motivation sera mon leitmotiv
  • Contact

Recherche

Archives